A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Quoi de neuf | Conseils Audition | Risques auditifs en cabinet dentaire : quelle actualité ?
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Quoi de neuf | Conseils Audition | Risques auditifs en cabinet dentaire : quelle actualité ?
Conseils Audition

Risques auditifs en cabinet dentaire : quelle actualité ?

Publié le 30/01/2018
En septembre 2017 était publiée l’étude de trois chercheurs en psycho-acoustique, réalisée à la clinique dentaire pédiatrique du Prince Philip Dental Hospital de Hong Kong. Cette initiative a relancé les messages de prévention des risques auditifs dentaires communiqués en 2011 et 2014.

L’étude Chinoise

Celle-ci a été réalisée auprès de personnels dentaires. L’objectif était de déterminer d’éventuelles corrélations entre exposition sonore à différentes fréquences émises par des appareils usuels de la clinique, et l’état général du personnel soignant. Les résultats montrent une corrélation, et sont particulièrement probants pour les professionnels cumulant une forte ancienneté et une durée de présence quotidienne élevée (10 ans / 8 heures). L’étude fournit également une source bibliographique actualisée.

L’usage de matériel sonore

Les chirurgiens-dentistes réalisent rarement de dépistage auditif pour eux-mêmes ou pour leurs assistants, un sur deux ne réalisera même aucun audiogramme dans toute sa carrière. La thèse en 2011 de Clément BERNARD-MASSE ainsi que des articles plus anciens montrent qu’après 50 ans, un dentiste sur deux, sans antécédent particulier, montre des troubles de l’audition principalement dans les fréquences aiguës, l’utilisation quotidienne des turbines ou aspirateurs pouvant être incriminée.
L’effet longue carrière

L’effet longue carrière

Un facteur aggravant serait l’âge de départ à la retraite des praticiens, souvent plus élevé (65/70 ans) comme pour la plupart des professions libérales.


 
Alain Podesta

Le mot de la rédaction
Non soumis à la médecine du travail, les chirurgiens-dentiste n’ont pas d’incitation à réaliser de dépistage et ne reçoivent pas de messages de prévention de la part des fabricants des équipements dentaires. Le conseil d’une protection par bouchon auditif (SNR 15 dB) serait souhaitable de la part de leurs organisations ordinales ou syndicales. Une information serait également souhaitable auprès de patients sensibles : acouphéniques ou hyperacousiques.
Renaud Goyeneche
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Une Oreille Avertie Tout ouïe : les vidéos
Infos Prévention
Risque de surdité au travail et C2P
Actualités Témoignages
Mc Solaar, Sonotone et surdité et...le temps qui passe
Actualités Témoignages
Quand malentendant rime avec étudiant
Aides auditives et protections
Appareil ou prothèse auditive : conception
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics
Dépistage des déficits auditifs à la naissance
Professionnels de l'Audition
Tout savoir sur les fabricants d'implants cochléaires