A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Tout comprendre | Professionnels de l'Audition | L'audioprothésiste : comment va-t-il m'aider pour une meilleure audition ?
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Tout comprendre | Professionnels de l'Audition | L'audioprothésiste : comment va-t-il m'aider pour une meilleure audition ?
Professionnels de l'Audition

L'audioprothésiste : comment va-t-il m'aider pour une meilleure audition ?

Professionnel de santé et femme ou homme de technologies, l'audioprothésiste comprend la prescription de l'ORL et les besoins des patients, sélectionne les solutions appropriées, personnalise les appareils à l'audition initiale, et dans le temps, gère son activité commerciale. Au nombre de 3500 environ, ces techniciens exercent en secteur libéral.

Audioprothèse ?

« Est considérée comme exerçant la profession d'audioprothésiste toute personne qui procède à l'appareillage des déficients de l'ouïe. Cet appareillage comprend le choix, l'adaptation, la délivrance, le contrôle d'efficacité immédiate et permanente de la prothèse auditive et l'éducation prothétique du déficient de l'ouïe appareillé. La délivrance de chaque appareil de prothèse auditive est soumise à la prescription médicale préalable et obligatoire du port d'un appareil, après examen otologique et audiométrique tonal et vocal »
Source : Le code de la santé publique (CSP) dans son Article L4361-1

En pratique, il réalisera une batterie de test quali/quanti pour choisir avec le patient un modèle parmi des centaines de possibilités. L'adaptation morphologique puis l'adaptation en termes d'audition sera réalisé avant un sérieux travail de formation.

Quand va-t-on voir un Audioprothésiste pour un trouble de l'audition ?

Une consultation de dépistage ou dans un parcours de soin après visite chez l’ORL doit s'imposer rapidement en cas de troubles de l'oreille : douleur persistante, baisse d'audition ou sensation de bouchage, sifflements, bourdonnements dans les oreilles, ainsi qu'une présence de grosseurs et de ganglions anormaux, de vertiges ou une paralysie faciale.

Dans les autres cas, il n'y a pas d'examen de routine à pratiquer tant qu'aucun symptôme particulier n'a été mis en évidence sauf personnes à risque comme les personnes exposées à un bruit intense, ou bien les pratiquants d'un instrument de musique ou d'un sport comme la plongée.
Je suis tellement satisfait de mon appareil auditif que, par trois fois, j'ai modifié mon testament.Citation d'un anonyme

Comment choisir son professionnel de l’audition ?

Choisir son audioprothésiste est une décision importante car les aides auditives sont aujourd’hui numériques et nécessitent une dizaine d’heures de prestation autour de l’achat.
Il s’agit d’abord de la sélection et du paramétrage personnalisé en fonction des besoins sociaux, culturels et professionnels de chaque personne et des connaissances des dernières technologies par le centre.

De plus, votre professionnel réalisera l’entretien ainsi que le suivi prothétique pendant la durée de vie de l’appareil soit 4 à 7 ans. Pendant cette période, votre audition va évoluer tout comme vos conditions de vie, sans compter l’émergence d’éventuels progrès technologiques qui pourraient vous apporter de nouvelles solutions.

Ce choix de prestataire sera aussi et avant tout une relation humaine pour une mise en confiance et une modération des freins psychologiques à l’appareillage. Le cabinet choisi devra être accessible et proche de votre domicile ou de votre travail pour les nombreux rendez-vous nécessaires. Il devra également rester présent et à proximité pendant 4 à 7 ans.

Médecin généraliste et ORL seront de bons conseils pour rencontrer le bon professionnel ainsi que les associations de patients locales. En termes d’offre commerciale, les média internet, papier et TV sont des relais d’information des dernières promotions principalement en provenance des enseignes. 4000 à 4500 points de vente sont présents en France dont un tiers environs sont encore indépendants et les deux tiers sont des adhérents de multiples enseignes.

Avant la visite chez l'Audioprothésiste

Après consultation de votre médecin généraliste, vous avez obtenu une prescription d’un ORL. Comme pour tout premier rendez-vous chez un spécialiste, il est conseillé de préparer les antécédents personnels et familiaux.

Pendant la première visite

L'entretien initial aussi appelé anamnèse est essentiel pour l'historique du diagnostic, les réels besoins patients, la stratégie de choix et de motivation ultérieure. Le patient est alors installé dans une cabine insonorisée et disposera d'un casque. Seront réalisés une audiomètrie tonale (fréquences entendues ou perdues) et des tests complémentaires variables tels que tests aux diapasons, d’orientation, aux bruits usuels, à la voix, tests de réaction...

Le degré de surdité et de la nature des sons à restituer seront alors identifiés, et des valeurs de références enregistrées pour objectiver les améliorations ultérieures. La stratégie d'appareillage ou non, ainsi que le choix du modèle sont complexes : selon le déficit auditif at avis médical, sen le nombre de marques principales ou secondaires référencées, selon la situation sociale ou socio-professionnelle , la maîtrise de appareils électronique du patient et la présence d'aidants....

L'adaptation morphologique dépendra de ce choix avec par exemple la prise d'empreinte du conduit auditif pour réaliser une coque dite CIC invisble dans le conduit. L'adaptation en termes d'audition nécessitera de nouveaux tests avec une prise de contrôle à distance de l'appareil auditif sous PC.

L'amélioration de l'audition ne pouvant pas être à l'identique de celle avant altération, l'audioprothésiste aura un rôle de motivation, formation et conseil auprès du patient comme de ses aidants nécessitant une fine psychologie.

Des rendez-vous ultérieurs seront nécessaires après les étapes de fabrication et de mise au point de l'appareil auditif sur le patient. L'audioprothésiste effectue des tests et des essais progressifs. Réglages successifs et adaptations permettent de vérifier l'efficacité de la prothèse. Le patient est régulièrement revu afin de suivre l'évolution de son audition, d'ajuster les problèmes de confort et de contrôler l'appareillage : changement de piles, entretien, nettoyage...

Le temps nécessaire pour une adaptation a été évalué en 2000 par le Conseil National de la Consommation, et représente un volume compris entre 11 heures et demie et 20 heures et demie et au-delà de 20 heures pour les patients atteints de déficits particuliers ou pour les enfants.
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Une Oreille Avertie Tout ouïe : les vidéos
Aides auditives et protections
5 bons conseils pour payer le juste prix des appareils auditifs
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics
Surdité et maladie professionnelle
Aides auditives et protections
Conseil prix n°5 : trouver le bon audioprothésiste avant de chercher le meilleur prix ou l'Appareil avec un A