A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Quoi de neuf | Infos Prévention | Métro c’est trop... de bruit pour conserver une bonne audition !
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Quoi de neuf | Infos Prévention | Métro c’est trop... de bruit pour conserver une bonne audition !
Infos Prévention

Métro c’est trop... de bruit pour conserver une bonne audition !

Publié le 02/05/2018
Une étude a été réalisée en 2016 pour évaluer l’exposition au bruit auprès d’utilisateurs réguliers de véhicules individuels et de transports en commun dans les rues d'une métropole.

L’étude

D’avril à août 2016, un échantillon de population de la ville de Toronto a été constitué avec 210 usagers de tramways, d’autobus, de cyclistes ou de piétons.

L’exposition au bruit était mesurée par des dosimètres (dB) clipés aux vêtements des volontaires.

Les seuils de danger sont basés sur les recommandations de l’Agence pour la Protection de l’Environnement Américaine (EPA) soit un seuil d’exposition de plus de quatre secondes à 114 dBA ou dépassant une seconde d'exposition à 120 dBA dont le dépassement peut induire un risque de déficience auditive.

Les résultats

L'étude a révélé que l’intensité moyenne de bruits est inférieure au seuil de risque.

Toutefois les pics de bruit mesurés sont de nature impulsionnelle, de courte durée et de forte intensité, dépassant les limites EPA. Ainsi 20% des mesures dépassent l’intensité limite de 114 dBA. Pour les transports individuels, les déplacements en vélo sont les plus exposés.

Pour les transports en commun, ce sont les usagers postés aux arrêts de bus qui risquent de subir un déficit auditif : 85% des mesures dépassaient le seuil de 120 dBA.

En métro, notons sans surprise la plus forte exposition des passagers des plateformes en comparaison à l’exposition de ceux présents dans les wagons.
Le niveau de bruit moyen est en fait tout à fait acceptable, mais les pics auxquels les gens sont exposés sont préoccupants.Dr Vincent Lin ORL Université de Toronto
Le mot de la rédaction
L’étude réalisée dans une métropole Américaine est probablement transposable. A notre sens, elle plaide pour la généralisation des bus électriques bien plus silencieux. Ce constat d’inconfort sonore pour les passagers expliquerait-il le port fréquent d’oreillette et de casque d’écoute de musique, facteur connu et majorant du risque de déficience auditive ?
 
Alain Podesta
 
Source : Journal of Otolaryngology - Head & Neck Surgery - novembre 2017
Crédit : image1 Chau Cédric et image 2 Sébastien Gabriel on Unsplash
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Une Oreille Avertie Tout ouïe : les vidéos
Actualités Témoignages
Ma dernière semaine de janvier 2018 à Paris
Actualités Témoignages
Le handicap fait recette au cinéma, quid de la malentendance ?
Actualités Témoignages
Acouphènes et hypnose médicale : quels témoignages ?
Aides auditives et protections
Conseil prix n°3 : demander un essai gratuit, le plus long possible et un éventuel deuxième essai
Aides auditives et protections
Conseil prix n°2 : ne pas surestimer ses besoins, les exprimer à l’audioprothésiste
Aides auditives et protections
Comprendre les appareils auditifs
Vous pourriez aussi être intéressé par :