A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Tout comprendre | Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics | J’aide un proche à mieux entendre
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Tout comprendre | Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics | J’aide un proche à mieux entendre
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics

J’aide un proche à mieux entendre

Un proche ne veut pas consulter ou alors ne porte pas les aides auditive prescrites, comment l’aider ?

Une phase de déni

Comme pour de nombreux handicaps, il existe une phase de déni, particulièrement longue pour le déficit auditif en raison de la connotation senescence, avec un délai rapporté d’appareillage de 5 - 7 ans après diagnostic.

Améliorer ce délai passe par un soutien actif des aidants : établissements de moments de communication, écoute des émotions ressenties en situation de sociabilité, argumentation pour consulter lorsque le problème est accepté, accompagnement lors du parcours de soin, aide à l’adaptation des aides proposées.

Quelle argumentation pour faire accepter les solutions proposées en fin de parcours de soin ?

Le risque lié à l’invisibilité du déficit auditif doit être démontré : la progressivité et l’irréversibilité de certaines pertes ont des graves effets. Le risque lié à l’importance du rôle du cerveau doit être expliqué : débranché celui devra réapprendre les sons, et ce, d’autant plus difficilement que l’âge progresse.

Les risque de l’isolement car, sauf Robinson Crusoé, l’homme est un animal social et son isolement du groupe est signe de déclin cognitif, et de problèmes psychologiques assurés allant vers la dépression.

Comment faire pour que mon enfant garde ses appareils auditifs dans ses oreilles ?

Pour que votre bébé ou que votre enfant garde ses aides auditives toute la journée, vous pouvez utiliser des “huggies aids”.

C’est un anneau transparent auquel on attache l’aide auditive et qui se place autour de l’oreille. De cette manière, l’aide auditive tient bien dans l’oreille.

Si votre enfant persiste à enlever ses appareils auditifs, n’hésitez pas à consulter un spécialiste car cela peut éventuellement provenir d’un problème de réglage qui rendrait le port d’appareil inconfortable pour votre enfant.

Comment mon enfant sourd/malentendant peut-il suivre sa scolarité ?

Dans le système général de scolarisation, l’intégration peut être individuelle, c’est-à-dire que l’enfant est intégré dans une classe ordinaire ou bien collective, ce qui signifie une classe spécialisée dans une école ordinaire, permanente ou partielle, avec ou sans aide spécifique (interprète, codeur, preneur de note).

Dois-je accompagner mon proche chez l’audioprothésiste ?

Oui, la présence d’un proche (ami, famille) favorise la bonne compréhension des échanges avec l’audioprothésiste.

Un avis extérieur sera toujours bénéfique, autant pour la personne malentendante que pour permettre à l’audioprothésiste de comprendre de quel type de surdité est atteint votre proche.

Comment faciliter la vie quotidienne d’un proche ou mon enfant à la maison ?

En utilisant la “domotique”, qui est un ensemble de solutions techniques qui améliore les besoins de confort. Par exemple pour votre proche ou votre enfant, il est possible d’installer des avertisseurs lumineux pour la sonnette, l’alarme du four, l’alarme anti-incendie etc.
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Une Oreille Avertie Tout ouïe : les vidéos
Aides auditives et protections
Conseil prix n°4 : décoder les prix présentés sous devis normalisé, comprendre le couple Appareillage et suivi
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics
Surdité et maladie professionnelle
Aides auditives et protections
Comprendre les appareils auditifs