A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Tout comprendre | Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics | Le son et la perception de bruit
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Tout comprendre | Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics | Le son et la perception de bruit
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics

Le son et la perception de bruit

Les bruits que l’on entend résultent donc d’un mélange composé de sons, de fréquences et d’intensités différentes. On appelle "bruit" ces phénomènes acoustiques qui ne sont pas toujours très agréables.

L'oreille humaine

Notre oreille peut percevoir des sons dont la fréquence se situe entre 20 et 20 000 Hertz. On appelle “basses fréquences” ou “infrasons”, les fréquences qui sont situées entre 20 et 200 Hz. Elles ne sont pas audibles par l’homme.

De 200 à 2000 Hz, ce sont les fréquences que l’on appelle “médiums”. Par exemple, les voix humaines se situent sur cette fréquence. Ce sont les sons que notre oreille supportent et captent le mieux.

On appelle enfin “ultrasons”, les sons dont la fréquence dépasse les 20 000 Hz. Ils sont trop élevés pour que nous puissions les entendre car le son est trop aigu.

Une question de distance

Plus on s’éloigne de la source d’un son, plus son intensité va diminuer.
Quand on se situe à une petite distance de la source du son, son niveau d’intensité décroît de 6 décibels quand on double la distance à la source. Plus nous sommes loin, plus les fréquences aiguës seront bien absorbées.

Notre oreille peut percevoir une différence de niveau de 1 décibel. Si l’on augmente le niveau d'intensité d’un son de 10 décibels, alors l’oreille humaine le percevra deux fois plus fort.

Des exemples concrets

Le véritable danger, ce n’est pas simplement d’écouter des bruits forts mais au contraire de les écouter longtemps. Le système auditif peut être endommagé alors même que la personne n'éprouve aucune douleur.

C’est ainsi que la pollution sonore est un réel danger pour les oreilles. Elle nous atteint quotidiennement sans même que l’on ne s’en rende compte. Par exemple le moteur des voitures en ville, les avions ou encore les chantiers.
 
De 90 à 100 dB : une route à circulation dense ou une tronçonneuse.
De 100 à 110 dB : un marteau-piqueur à moins de 5 mètres.
De 110 à 120 dB : le tonnerre.
120 dB : le seuil de la douleur.
De 120 à 130 dB : la sirène d'un véhicule de pompier.
180 dB : le décollage d’une fusée ou le lancement d'une roquette.
194 dB : c’est un des sons des plus bruyants mesuré dans l'air à la pression atmosphérique du niveau de la mer.

Une vidéo va résumer par l'image ce spectre sonore, en anglais certes mais l'image est là pour vous aider si besoin !
 
Le mot de la rédaction
Prudence
Le caractère nuisible d’un bruit dépend de l’intensité du son et de sa durée d’exposition. Par exemple si l’on écoute longtemps une musique trop élevée proche de notre oreille, cela peut être nocif pour nos tympans.
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Une Oreille Avertie Tout ouïe : les vidéos
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics
MP3 : la quantité, pas la qualité
Aides auditives et protections
Assistants d'écoute : les questions
Aides auditives et protections
5 conseils pour un meilleur remboursement de son appareil auditif