A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Tout comprendre | Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics | MP3 : la quantité, pas la qualité
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Tout comprendre | Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics | MP3 : la quantité, pas la qualité
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics

MP3 : la quantité, pas la qualité

Voilà 20 ans était lancé le programme de recherche EU147 par la société Allemande Fraunhofer-Gesellshaft qui allait aboutir à la norme de compression audio de référence en 2017, le MPEG Audio Layer 3.

MP3, une norme de compression audio

MP3 est l’acronyme de MPEG Audio Layer 3,  norme de compression audio. L’encodage de son de MPEG peut "réduire" la taille des données originales du son d’un CD par un facteur de 10, "sans" perdre la qualité du son, normalement. D’autres formats compressés ont été proposés, pour permettre la circulation de la musique par téléchargement, puis en streaming après l’amélioration des réseaux internet et maintenant l'opimisation des réseaux 4G voire 5G..

L'avènement du MP3

Nous pouvons nous souvenir de quelques conséquences de l’avènement du mp3 avec la célèbre crise de l’industrie musicale liée à la péremption technologique du format CD, trop limité par sa capacité de 74 min. Place à la dématérialisation de la musique qui conduit cependant à quelques effets secondaires dont un principal : la baisse de la rémunération des auteurs et producteurs dans un contexte de "téléchargement illégal". Ironie de l'histoire, la période actuelle voit le retour en grâce des concerts live et du vinyle.

Place à la consommation de masse

Le changement de paradigme de l'industrie musicale est consécutive au décès de la HiFi ou High Fidelity et de la stéréophonie. Pour les moins de vingt ans, précisons que les objectifs de ces technologies étaient de se rapprocher de l’espace sonore de la prestation originale de l’artiste en studio ou en live. Dorénavant, la priorité n'est plus à la reproduction fidèle et aux prix unitaires élevés, mais à la consommation rapide, forfaitaire pour une diffusion de masse.
Le signal original perd en qualité ?

Le signal original perd en qualité ?

Avec la compression, deux caractéristiques essentielles au moins sont altérées : la bande passante avec le sacrifice des sons les plus graves et des sons les plus aigus, la dynamique avec un “lissage “ des passages très forts et très faibles. Le signal original est expurgé du superflu, la compression dynamique efface tous les reliefs.

De la publicité aux dessins animés

Les médias ont généralisé l’usage des sons compressés. Hier réservés à la publicité qui était alors perçue isolée par une intensité acoustique plus élevée, aujourd'hui, nombre de programmes ont adopté ce format y compris les dessins animés pour enfants !

Et d’un point de vue santé ?

Les oreilles (et le psychisme) sont conçues pour entendre silences et contrastes. Le cerveau perçoit avec le MP3, une plus grande puissance sonore mais déclenche tout de même un ordre pour rechercher un meilleur contraste, ce qui conduit à augmenter le son !
L'oreille n'est pas éduquée à recevoir des signaux compressés.David Argellies - Le Monde 29 août 2008.
Pas plus de 15mn

Pas plus de 15mn

Augmenter le volume de la musique écoutée au dessus d'un environnement à 70/80 dB conduit à atteindre les limites d'intensité délivrées par les lecteurs. À ce niveau, soit en principe 100 dB, la durée d'écoute devrait être limitée à 15 min. Au delà, les conséquences dépendent des susceptibilités individuelles : atteintes de l’oreille interne par traumatisme aigu, ou traumatisme chronique typique d'une surexposition, typique des modes de consommation des plus jeunes.

Si le rajeunissement des clients des centres d’audioprothèse est aujourd'hui rapporté, la proportion de jeunes concernés reste incertaine par sous-déclaration.

Le mot de la rédaction
Un espoir du côté de l’industrie ?
Les évolutions technologiques récentes ont ouvert les robinets de l’internet fixe et nomade, rendant la compression des données moins cruciale. Le marketing pour la vente de casques de qualité est de plus en plus efficace, et les fournisseurs de streaming tentés de monter en débit, au delà des actuels 96-256 kb/s. L'introduction d'une technologie blockchain pourrait résusciter le paiement à l'EP et condamner la consommation forfaitaire illimitée Low Fidelity. La semaine du son, qui a lieu en janvier de chaque année, sera le lieu pour suivre cet espoir de meilleure qualité sonore. Restez connectés sur nos posts d'actualité.

Crédits Photo
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Une Oreille Avertie Tout ouïe : les vidéos
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics
Mes aides auditives, le regard des autres
Aides auditives et protections
Conseil prix n°5 : trouver le bon audioprothésiste avant de chercher le meilleur prix ou l'Appareil avec un A
Aides auditives et protections
Assistants d'écoute : les questions