A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Tout comprendre | Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics | Etiologie ou causes de surdité
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Tout comprendre | Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics | Etiologie ou causes de surdité
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics

Etiologie ou causes de surdité

Selon l’OMS, la déficience auditive ou encore la diminution de l'acuité auditive ou Hypoacousie, est l'incapacité à entendre aussi bien que quelqu'un dont l'audition est normale. Les personnes atteintes de déficience auditive peuvent avoir perdu une partie de leurs capacités auditives ou être sourdes.

Quel seuil ?

Pour déterminer un seuil de déficience , est recherchée la plus petite intensité sonore que les personnes testées sont en mesure d’entendre, le seuil OMS étant de 25dB ou mieux dans les deux oreilles. La perte d’audition peut être légère, moyenne, sévère ou profonde. Elle peut toucher une oreille ou les deux, la surdité étant évoquée quand la perte d’audition est profonde, ce qui signifie que les personnes n’entendent plus du tout.

Sourd ou malentendant ?

Le terme malentendant est utilisé jusqu’aux pertes sévères. En termes de communication, les personnes concernées oralisent (parole) avec ou sans appareil auditifs ou implants cochléaires, et sont aidés par la lecture labiale en conversation,  et les sous-titres pour les spectacles. Pour les pertes profondes, le terme sourd est usité. Les implants peuvent avoir une indication privilégiée. Pour leur communication, les sourds ont souvent recours à la langue française des signes (LSF) sous réserve que leurs interlocuteurs entendants ou non, parlent également cette langue.

Les différents types de surdité

Les déficiences auditives peuvent être classées selon plusieurs critères. Une première classification est de localiser anatomiquement l’affection : oreille externe, moyenne ou interne. Cette classification croise la classification fonctionnelle Perception/Transmission que nous étudierons plus loin. Une autre classification permet de distinguer en deux catégories : les causes congénitales et les causes acquises.

La classification en causes congénitales et causes acquises

Les causes congénitales pouvant conduire à une déficience auditive présente à la naissance ou développée peu de temps après la naissance. La surdité peut être due à des facteurs génétiques héréditaires ou non, ou par certaines complications survenues pendant la grossesse ou lors de l’accouchement. Il peut notamment s’agir de :
- la rubéole, syphilis ou certaines autres infections chez la mère pendant la grossesse;
- faible poids à la naissance;
- asphyxie à la naissance (privation d’oxygène à la naissance);
- utilisation inappropriée de médicaments pendant la grossesse tels que les aminoglycosides, les médicaments ototoxiques, les antipaludéens et les diurétiques;
- jaunisse grave pendant la période néonatale qui peut léser le nerf auditif chez un nouveau-né.
Les causes acquises sont extrêmement diverses :
- infections aiguës parfois banales comme la rougeole ou chroniques
- otite moyenne
- ototoxicité médicamenteuse des anti-paludéens indiqués contre la  paludisme aux anti-inflammatoires
- les trauma avec atteinte crânienne
- les trauma sonores qui concernent autant les amateurs de concert que les professionnels de la musique comme des industries
- la sénescence avec la presbyacousie qui est parfois, par son universalité, la seule cause connue par le grand public.
- les obstructions tels que les bouchons de cérumen

La classification fonctionnelle

Cette classification distingue les surdités centrales fort rares concernant le cerveau et les surdités liées à l’oreille, organe de l'audition constitué de deux parties : un appareil de perception et un appareil de transmission.
Les surdités de transmission (10%) liées à une atteinte de l’oreille externe telles qu’un bouchon de cérumen ou liées à une atteinte de l'oreille moyenne telles que les otites, lésions osseuses. Le déficit affecte essentiellement la perception des sons graves et peu intenses entraînant des difficultés de perception de la voix basse ou chuchotée.
Les surdités neurosensorielles ou de perception (majoritaires) sont liées au dysfonctionnement de l’oreille interne soit la cochlée avec atteinte des cellules ciliées ou du nerf auditif, plus rarement une atteinte des centres auditifs cérébraux.
Les surdités mixtes associent surdité de transmission et surdité neurosensorielle sur la même oreille. Ainsi, une otospongiose avancée a un effet sur l’oreille interne qui entraîne une surdité mixte.

On parlera de surdité unilatérale lorqu'une seule oreille est atteinte, la surdité bilatérale symétrique ou surdité bilatérale asymétrique concernant 2 oreilles, la surdité bilatérale est évidemment bien plus grave que la surdité unilatérale.

Causes de surdité : les premiers signes

"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Une Oreille Avertie Tout ouïe : les vidéos
Traitements Chirurgicaux & Innovations
Implants cochléaires : une nouvelle voix pour le son
Aides auditives et protections
Conseil prix n°5 : trouver le bon audioprothésiste avant de chercher le meilleur prix ou l'Appareil avec un A
Aides auditives et protections
Conseil prix n°2 : ne pas surestimer ses besoins, les exprimer à l’audioprothésiste