A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Quoi de neuf | Conseils Audition | Des nouvelles de la promesse du gouvernement pour les malentendants
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Quoi de neuf | Conseils Audition | Des nouvelles de la promesse du gouvernement pour les malentendants
Conseils Audition

Des nouvelles de la promesse du gouvernement pour les malentendants

Publié le 24/04/2018
Ce printemps 2018 est riche en événements pouvant intéresser les personnes décidées à s'équiper d’un appareil auditif. La promesse du président Macron d'augmenter le taux d’équipement optique ou auditif prend forme.

Le reste à charge nul ou RAC0

Cette promesse électorale vise à proposer avant la fin du quinquennat, une option d’équipement sans dépense pour chaque patient. Ceci suppose un effort commun de remboursement supplémentaire de l’Assurance Maladie (AMO), ou des complémentaires et/ou un effort prix pour les Audioprothésistes.

Une nouvelle nomenclature ?

Les appareils auditifs, encore appelés appareils électroniques correcteurs de surdité, vont faire l'objet d'une nouvelle classification ou nomenclature (liste de produits et prestations remboursables) pour un arrêté prévu en mai 2018. Traduction : le remboursement actuel par l'assurance maladie obligatoire (AMO) est basé sur des critères des années 2000 : âge du patient ou classe des appareils (performance). Cette nomenclature doit être actualisée pour tenir compte des évolutions technologiques.

Journée politique

Le 23 mars 2018, le congrès des audioprothésistes UNSAF 2018 avait organisé une journée politique avec des dirigeants des assurances complémentaires, des prescripteurs ou des audioprothésistes. Ces rencontres avaient été suivies le lendemain d’une visite et d'une prise de parole de Mathilde Lignot-Leloup directrice de l’Assurance Maladie (AMA) représentant la ministre de la santé. Quelques annonces avaient été entendues, telles que la non prise en compte des Assistants d’Ecoute dans la nomenclature 2018, et la participation des patients à la qualité des soins. Cette proposition, très tendance en matière de santé, est très important pour la réussite de l’appareillage auditif, tant les facteurs psychologiques entrent en compte dans la correction de l'audition.
Faire en sorte qu’on puisse associer mieux les patients à leurs soins. C’est une orientation importante pour mesurer la qualité des soins telle qu’elle est perçue par les patients.Mathilde Lignot-Leloup

Les discussions médico-économiques

Les efforts de remboursement par l’Assurance Maladie s’accompagnent de discussions entre la Direction de la Sécurité Sociale (DSS), et  les syndicats professionnels sur plusieurs sujets médico-économiques. Ainsi l’objectif de taux d’équipement, la séparation entre les prix de vente et les prestations de suivi, la limitation des prix de vente, les restrictions en terme de fréquence de renouvellement seraient sur la table.

Le risque d’échec sanitaire

Respecter une promesse électorale est louable, encore faut-il en anticiper les conséquences ? Les syndicats soulignent à juste titre que la réduction des prix serait synonyme de réduction de l’accompagnement patient, élément clé d’un appareillage réussi, tant la motivation et les réglages personnalisés sont essentiels.
 
Le projet DSS « prévoit l’addition de mesures telles que la fragilisation de l’accompagnement des patients ou l’interdiction de renouvellement avant 5 ans des appareils qui hypothéqueront gravement l’accès aux soins.CNA-SYNEA-UNSAF

Etude d’impact économique

Le SYNEA, syndicat des grandes enseignes d’audioprothésiste a souligné auprès des autorités de santé, les résultats d’une étude d’impact économique préoccupante. La baisse des prix corrélée à une diminution de la rentabilité du secteur, conduirait dans un horizon de 5 ans à une disparition des petits centres d'audioprothèse hors agglomération. L’augmentation prévisible du taux d’équipement par un effort prix serait elle réservée aux villes, et ce, au détriment des patients résidant dans le reste du territoire ?
Le mot de la rédaction
Dernière minute ?
Les denières argumentations de l'intersyndicale professionnelle sur le danger sanitaire et l'impact économique négatif sur le futur des centres d'audioprothèses ont été transmises aux autorités de tutelle. Par un communiqué suivant une réunion de concertation du 03/05, CNA-SYNEA-UNSAF prennent acte de la non prise en compte de ces données "chiffrées, chiffrées et solidaires" et quittent la négociation. A suivre... 
Naelle Omar (Collectif GD)
Source :
CNA-SYNEA-UNSAF 03/05 : "Reste à charge 0 : les audioprothésistes quittent la table des négociations" CNA-SYNEA-UNSAF 03/05 : "Réforme du « reste à charge zéro : les audioprothésistes mettent en garde contre le risque d’un échec sanitaire" 23/04; Etude Xerfi via Greffes des Tribunaux de Commerce – 2018
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test