A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Quoi de neuf | Actualités Témoignages | Dépistage auditif en EHPAD : l'outil "AVEC"
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Quoi de neuf | Actualités Témoignages | Dépistage auditif en EHPAD : l'outil "AVEC"
Actualités Témoignages

Dépistage auditif en EHPAD : l'outil "AVEC"

Publié le 17/01/2018
L’EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) est un lieu bien négativement médiatisé, souvent pour des exemples malheureux de traitements indignes ou de personnel sous-valorisé.

Ces établissements travaillent pourtant tous les jours afin d'offrir de meilleures conditions de vie à des personnes en perte d’autonomie, porteuses de déficits souvent associés : cognitifs, locomoteurs, visuels et auditifs.

Le repérage des déficiences sensorielles est l’idée qui a réuni Optic 2000, Audio 2000 et la Fondation Médéric Alzheimer avec un seul et même objectif : construire de nouveaux circuits de prise en charge.

L’outil

"AVEC" (Audition, Vision, Équilibre, Cognition), est un outil de repérage des déficits, développé par la SOFRESC (Société française de réflexion sensori-cognitive), adapté pour les EHPAD et résidences autonomes et utilisé dans dix-sept établissements soit, trois cents résidents.

Les résultats

Concentrons nous sur le déficit auditif car 40% des personnes participants à l’étude sont concernées, dont 70% non équipées d’un appareil auditif. Pour 30% des personnes avec déficit auditif, une perte auditive est détectée non compensée par l’appareillage !

Concernant la sensation d’insécurité, la peur de tomber est plus fréquente chez les résidents ayant une déficience auditive (79 % des cas) et une déficience visuelle (78 % des cas), que dans l’ensemble des résidents (65 % des cas). Pour les troubles cognitifs, le taux de 44% des résidents présentants des symptomes faisant fortement suspecter une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée est augmenté chez ceux qui présentent une déficience auditive non ou mal compensée (52 % des cas).

Les répercussions sur la vie sociale des résidents avec déficit auditif a été évaluée : 61% d’entre eux déclarent préférer ne pas participer à des activités collectives (fêtes de famille, loto…). Voilà un risque de cause d’isolement et de survenue de la maladie d’Alzheimer.
Le mot de la rédaction
Quelle action ?
Nous suivrons la deuxième étape du projet qui vise à organiser un parcours de soins coordonnés. Celui-ci associerait les professionnels de gérontologie, et ceux de l’audition et de la vision, dont les chiffres montrent la nécessité de renforcer la présence dans ces structures.
Renaud Goyeneche
Source : www.fondation-mederic-alzheimer.org/ ALZHEIMER ACTUALITES Numéro 145 – octobre 2017
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Vous pourriez aussi être intéressé par :