A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Quoi de neuf | Infos Prévention | Protection de l’audition des chasseurs ou bien... ?
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Quoi de neuf | Infos Prévention | Protection de l’audition des chasseurs ou bien... ?
Infos Prévention

Protection de l’audition des chasseurs ou bien... ?

Publié le 02/02/2018
Un texte de loi du 02 janvier 2018 est silencieusement paru au JO du 23  janvier 2018. Désormais à l’initiative du ministère de Nicolas Hulot, les chasseurs sont autorisés à utiliser un silencieux sur leur fusil.

Depuis 30 ans

L’interdiction datait d’un arrêté de 1986 « relatif à divers procédés de chasse et destruction des animaux nuisibles » interdisant l'emploi sur les armes à feu de tout dispositif silencieux destiné à atténuer le bruit au départ du coup. La Fédération nationale des chasseurs, et son conseiller en lobby Thierry Coste en avait demandé l’abolition.
Nous venons tout juste de l'apprendre, Thierry Coste, conseiller politique de la Fédération Nationale des Chasseurs, vient de rejoindre EM !Jean-Noël C. /tweeter

La polémique

Le silencieux serait une mesure de protection de l'ouïe pour un million de chasseurs en France. En fait, chaque détonation génère un son d’intensité très supérieure aux seuils de risque alors que les protections auditives ne sont pas souvent utilisées. D’autres chasseurs indiquent que réduire le bruit rendrait leur pratique plus supportable à proximité des villes lors de parties de chasse ou de battues au sanglier au cours desquelles, de nombreuses plaintes pour nuisances sonores sont déposées.

Les associations de protection de la nature sont inquiètes : dissimuler les tirs, c’est aussi augmenter le nombre d’animaux tués (environ 30 millions par an !), accroître le nombre annuel d’accidents de chasse (15 chasseurs ou promeneurs tués, 200 blessés) et peut-être aussi favoriser le braconnage. Une pétition a recueilli près de 70000 signatures en deux semaines à l’initiative de l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas *).
La stupéfaction le dispute à la consternationCécile Duflot

Les protections auditives pour la chasse

Compte tenu de la proximité du fusil et de l’oreille, et d’une intensité atteignant 130 dB, le seuil de douleur de 120 dB est dépassé, le risque de traumatisme acoustique brutal est avéré, générant un déficit temporaire ou permanent d’audition accompagné ou non d’acouphènes  : sifflement, grésillement, bourdonnement. Selon certaines revues, 40% des chasseurs avouent souffrir d’une baisse de leur audition.

Les protections mécaniques ou électroniques doivent atténuer le son de la détonation tout en amplifiant les sons témoins de la présence du gibier, et...des promeneurs ! Les casques anti-bruit avec amplification numérique permettent des fonctions talkie-walkie ou portable. Les oreillettes sur mesure permettent une réduction différenciée à 2 niveaux. Les oreillettes électronique sur mesure améliorent la perception des sons ambiants mais restent chères.
Le mot de la rédaction
Une étrange solution
Les troubles auditifs des chasseurs trouvent avec ce nouveau texte, une solution de prévention qui entérine le non port des protections auditives et diffuse plus largement un dispositif de silencieux jadis réservé au grand banditisme et aux militaires. Restons vigilant, Il reste d’autres mesures d’interdiction à abolir dans le texte de 1986, comme l'emploi délibéré de tout dispositif électrocutant !
Renaud Goyeneche

*Sources :
www.chasseurdudimanche.com/casque-de-protection-pour-la-chasse
www.mesopinions.com/petition/animaux/dites-aux-silencieux-armes-chasse/3869
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Vous pourriez aussi être intéressé par :