A un clic de...
Savoir écouter pour mieux entendre
Test auditif
| Tout comprendre | Vie et Malentendance | Oreille musicale et risques de traumatisme sonore
Espace réservé aux centres d'audition
Une question ? Besoin d'un conseil ?
contact@uneoreilleavertie.com   ou   01 45 35 03 61
| Tout comprendre | Vie et Malentendance | Oreille musicale et risques de traumatisme sonore
Vie et Malentendance

Oreille musicale et risques de traumatisme sonore

Le Royal Opera House de Londres a été récemment condamné à payer 750 000 £ de dommages et intérêts à un violoniste atteint de troubles auditifs d'origine professionnelle, qui l’ont obligé à mettre un terme à sa carrière. Ce cas médiatisé est il isolé ?

Clapton, Sting et bien d’autres popstar…

La scène musicale moderne fournit de nombreux exemples d’artistes souffrant de troubles auditifs sévères. Ainsi, Éric Clapton mettait récemment en cause l’amplification lors des concerts dans l’apparition de ses problèmes de surdité et d’acouphènes (1).

Les musiciens d’orchestre classique

Ces professionnels ne sont pas mieux lotis. Les études (2) révèlent qu’ils ne sont pas souvent équipés de protections anti-bruit, alors que le niveau sonore mesuré lors des concerts se situe entre 93 et 96 dB avec des crêtes supérieures à 110 dB pendant quelques secondes à une minute. Une enquête (3) menée par des médecins du travail démontre que les pertes d’audition sont significativement plus importantes chez les musiciens professionnels que pour le reste de la population. Dans 70% des cas, le facteur principal serait une exposition de longue durée à des fréquences spécifiques à des niveaux sonores élevés, ce qui est confirmé par la corrélation constatée entre l’instrument pratiqué voire la position au sein de l’orchestre et l’importance du déficit auditif.
 

La pratique musicale, un risque professionnel ?

En terme de risques d’exposition sonore, il faut rappeler que le seuil d’inconfort est évalué dans une fourchette de 65 à 70 dB. Au-delà de 80 dB(A) pendant 8 heures, l’employeur est tenu de fournir des protections anti-bruit et d’informer ses salariés par une signalétique. Le seuil de danger de 90 dB dépend également de la durée d’exposition. Quant au seuil de douleur, il est perçu à 110 dB.

La surdité, en tant que maladie professionnelle, est définie comme « une atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels avec déficit d’au moins 35 dB de la meilleure des deux oreilles, irréversible, ne s’aggravant plus après l’arrêt de l’exposition ». Les musiciens souffrant de troubles auditifs ne bénéficient pas de plein droit de ce régime. Le tableau n°42, qui fixe de façon limitative la liste des travaux susceptibles de provoquer cette maladie, ne fait pas référence à la pratique musicale.   

Pour une reconnaissance du caractère professionnel de la surdité, les musiciens doivent donc s’adresser au Comité Régional de Reconnaissance des maladies professionnelles. Il appartient au requérant de démontrer qu’il existe un lien entre sa maladie et l’exposition à un risque professionnel au cours de son activité habituelle, et que la maladie a entraîné une incapacité permanente d’au moins 25 %, ce qui correspond à des troubles de l’audition importants. Si le caractère professionnel de la surdité est reconnu et si son apparition est imputable à une faute inexcusable de l’employeur, le musicien salarié pourra également engager un recours contre ce dernier afin de réclamer l’indemnisation des préjudices non pris en charge par la sécurité sociale, tels que les souffrances endurées. 
Le mot de la rédaction
La condamnation d’une célèbre salle de concert
Bien que l’exemple du Royal Opera House de Londres ne soit pas transposable en tant que tel au droit français, cette condamnation alerte sur les risques encourus par les employeurs qui ne respectent pas la réglementation applicable en matière de prévention. Pourtant, des mesures de protections auditives spécifiques aux musiciens professionnels existent.

Aurelia Gerin* et Dany Gouadain**

* Aurelia Gerin est juriste spécialisée en réparation du préjudice corporel et créatrice du cabinet CARAVie (En savoir plus ici)
**Dany Gouadain est pharmacien, spécialisé dans les solutions pour l’autonomie et cofondateur de uneoreilleavertie.com au service des malentendants (En savoir plus ici)

Source :
(1) https://culturebox.francetvinfo.fr/musique/rock/eric-clapton-guitariste-de-legende-confie-je-deviens-sourd-267917
(2) Publication INRS : Conséquences auditives de l'exposition sonore de musiciens d'orchestres de musique classique - 01/98
(3) Publication INRS : Conséquences auditives de l'exposition sonore de musiciens d'orchestres de musique classique - 01/98

Crédit image : Pixabay
 
"Testez votre audition, maintenant..." Démarrer le test
Une Oreille Avertie Tout ouïe : les vidéos
Le Son, l’Ouïe, les Diagnostics
Moi, mal entendre ? Pas du tout
Surdité & Perception
Traumatisme sonore : toujours porter des bouchons d'oreille
Aides auditives et protections
Conseil prix n°4 : décoder les prix présentés sous devis normalisé, comprendre le couple Appareillage et suivi